L'analyse différenciée selon les sexes:

Santé et bien-être

Sous le thème Santé et bien-être se retrouvent plusieurs sujets qui, de façon traditionnelle, pourraient être associés au sexe biologique. Cependant, une analyse différenciée selon les sexes permet de constater que même ce qui semble être solidement  ancré dans le domaine biologique ne peut être entièrement compris sans inclure le genre.

Prenons pour exemple l’usage du tabac sous le thème Comportements liés à la santé.

La consommation du tabac à l’échelle planétaire continue d’augmenter chez les femmes alors qu’elle baisse lentement chez les hommes. Au Canada, une plus grande proportion de jeunes femmes fument comparativement aux jeunes hommes (24.4% versus 22.2%). De plus les femmes commencent à fumer plus jeunes et plusieurs d’entre elles rapportent que fumer les aide à gérer leur stress.

Les données actuelles semblent indiquer qu’à cause des différences biologiques, les femmes sont plus à risque de développer des maladies chroniques telles que la  maladie pulmonaire obstructive chronique ou le cancer des poumons. De plus, l’usage du tabac peut avoir des effets négatifs sur le système reproductif tel que l’infertilité et la ménopause précoce.

Le statut socio-économique, l’âge et le niveau d’éducation sont tous des facteurs importants en ce qui a trait à l’usage du tabac durant la grossesse. Les femmes qui sont jeunes, avec un faible revenu, mères célibataires sans réseau social, ont plus tendance à fumer pendant la grossesse et après.